PCPILOTE


SITE ARCHIVES DU PROJET PILOTE ET EXPERIMENTAL — JANV 2014 / SEPT 2016 — PHASE 1 DU PCP —

Pôle de Création Partagée → phase 1 pilote → était situé 7 Chemin du Relais → à 44600 Saint-Nazaire → sous l'adresse pcp.saint-nazaire.cc → information
news l présentation l projets l artistes l jardin l facebook l soutiens l liens l contact      l home l          l apo33.org l snalis.org





Les projets et les réalisations

2015 - projet SFAX / Saint-Nazaire



SSEsudsudest —- ONOouestnordouest
Association des Amis des Arts Plastiques de Sfax (Tunisie) —- PCP Pôle de Création Partagée Saint-Nazaire





été 2014:
BORJ en Tunisie montage d'un projet de résidences et d'échanges d'artistes dans un borj près de Sfax (صفاقس) en Tunisie, en collaboration avec l'Association des Amis des Arts Plastiques de Sfax (projet d'Alyssa Belgaroui, en collaboration avec Aida Zahaf).
http://www.villes.co/tunisie/carte_ksar-errih_3020.html
lat:35.02241, long:10.37420




Résumé

Initié par une jeune artiste franco-tunisienne du PCP, invitée à Sfax en 2014, le projet d'échanges a pour objectif de construire et de structurer un programme commun faisant intervenir les deux scènes artistiques de part et d'autre de la Méditerranée.
Sollicité par l'Association des Amis des Arts Plastiques de Sfax pour être invité et participer aux manifestations prévues par cette association sur le premier semestre 2015, le PCP a proposé en retour la possibilité d'amplifier les connexions entre les deux villes :

  • par le montage d'un programme régulier d'échanges d'artistes (français et tunisiens) sous la forme d'accueil dans les deux lieux respectifs, et
  • par la structuration d'une fluidité entre les deux organisations pour faciliter un travail commun à partir de réflexions et de projets concernant les contextes respectifs des deux villes et des deux territoires.

Trois invitations à des manifestations à Sfax sont déjà énoncées par la structure tunisienne : en février, avril et mai 2015.





Un Projet et un Programme d'Échanges



En 2014, Alyssa Belgaroui, artiste ayant bénéficié d'un atelier au PCP de février à juillet 2014, a participé à une manifestation artistique à Sfax et a présenté ses projets pendant Congrès#14 l'événement produit par le PCP lors des journées de L'Art prend L'Air en mai dernier : les projets Gesaria et Sfax↔Saint-Nazaire (ce dernier ayant été réalisé avec une autre artiste du PCP, Minhee Kim). À partir de ces projets et de la proposition d'Alyssa de construire des projets communs entre la France et la Tunisie, nous avons entrepris de travailler avec elle sur un montage que le PCP pourrait initier.

Le PCP Pôle de Création Partagée, au-delà d'être un espace collectif d'ateliers d'artistes professionnels, est aussi une plate-forme de projets et de structuration menée par Apo33 sous l'égide du Département de Loire-Atlantique. Ce sont les artistes présents sur place (actuellement 12) et la coordination du PCP qui co-construisent les projets artistiques qui peuvent aussi devenir des dispositifs plus amples. Étant donné que les artistes ont des parcours multiples et transversaux, le PCP est un espace où se travaillent de nombreuses dimensions et échelles : du local à la ville et au territoire, du distant à des lieux et à des territoires, quelles que soient les distances, les proximités et les éloignements. Le PCP est d'emblée un espace de connexions.

En parallèle de projets d'essaimage, d'actions et de projets sur le territoire nazairien (et en connexion avec le bassin nantais), le PCP poursuit des développements de collaborations aux niveaux national et international par le biais des parcours et des projets des artistes : avec la Belgique, les Pays-Bas et la Tchéquie (projet européen ALOTOF, piloté par Dominique Leroy), avec le Québec (projets avec Avatar, Méduse et d'autres structures artistiques à Montréal et à Québec City; projet de cas d'étude pour une recherche sur les collectifs d'artistes (artist-run spaces) menée par Mélanie Courtois à partir de Montréal), et avec d'autres régions françaises, notamment Cherbourg (avec le projet Île de Fabrice Gallis), Verruyes dans les Deux-Sèvres (avec le programme de résidences artistiques de Félix Jutteau), etc. L'atelier-projet PCP étant ouvert à de multiples pratiques et actions, de nombreux potentiels sont en construction avec les localités citées et avec d'autres qui possèdent des projets voisins (Clans dans les Alpes-Maritimes, etc.)

Concernant le projet d'échanges avec Sfax en Tunisie, les dialogues de ces derniers mois ont permis de mieux dessiner la construction et la structuration d'un programme commun faisant intervenir les deux scènes artistiques de part et d'autre de la Méditerranée. Sollicité par l'Association des Amis des Arts Plastiques pour être invité et participer aux manifestations prévues par cette association sur le premier semestre 2015, le PCP a proposé en retour la possibilité d'amplifier les connexions entre les deux villes : par le montage d'un programme régulier d'échanges d'artistes (français et tunisiens) sous la forme d'accueil dans les deux lieux respectifs, et par la structuration d'une fluidité entre les deux organisations pour faciliter un travail commun à partir de réflexions et de projets concernant les contextes respectifs des deux villes et des deux territoires.

Le principe d'accueils et d'accompagnements de projets de création artistique via la présence des artistes (en « résidence » dans les deux lieux) apparaît comme la meilleure manière de travailler les territoires et les contextes, ainsi que de susciter des occasions de réalisations artistiques qui touchent à la fois les aspects contemporains des pratiques artistiques, sous toutes ses formes, et les aspects culturels et sociétaux liés à l'actualité et à des réflexions et interrogations menées par les pratiques artistiques.

Les interactions entre les communautés artistiques sont également une dimension importante d'un tel projet et d'un tel programme. Celles-ci peuvent permettre de mieux distinguer à la fois les singularités et les préoccupations communes, tout en permettant de faire des apports significatifs à chacune d'entre elles. Il est évident que la sphère francophone, le partage des langues et des cultures, et la compréhension respective des dynamiques sociales et économiques sont des moteurs essentiels à l'engagement de telles interactions.

Le projet pour l'année 2015 s'appuie sur la participation des artistes français aux manifestations organisées à Sfax et auxquelles le PCP est invité. L'intention est aussi de travailler en 2015 au montage d'une première série d'échanges sous la forme de résidences dans les deux lieux, résidences basées sur la question de l'atelier nomade et de la capacité de cet atelier à interagir avec les contextes et à intégrer les potentiels de réalisations « in-situ ». Nous prévoyons des étapes d'évaluation à tous les stades de la construction de la collaboration et du montage du programme. De même, seront favorisés les projets et les échanges qui créent des porosités entre les travaux des artistes et entre les deux scènes française et tunisienne (porosités vues plutôt comme des stimulations et des occasions collectives, plutôt que comme des expériences individuelles).

Du côté de Sfax, l'Association des Amis des Arts Plastiques, qui est notre interlocuteur, a déjà formulé sa volonté d'une collaboration forte sur le principe d'invitations et d'échanges. Pour les premières actions évoquées (les trois manifestations du premier semestre 2015 à Sfax), l'Association tunisienne pourra prendre en charge les séjours et les hébergements des artistes français, mais pas leurs voyages. De notre côté, à Saint-Nazaire, nous avons les ressources et le potentiel pour l'accueil d'artistes tunisiens (le lieu atelier PCP), et nous sommes en recherche pour, d'une part, trouver les moyens nécessaires pour assurer les voyages des artistes français, et, d'autre part, bénéficier de moyens pour structurer un programme d'échanges entre les deux villes. Cette structuration demande bien entendu un dialogue accru entre les deux structures pour bien maîtriser et organiser le cadre d'un tel échange et programme.

L'intérêt de la construction d'un programme d'échanges artistiques entre Sfax et Saint-Nazaire peut aussi concerner le territoire au-delà des murs du PCP Pôle de Création Partagée. Dans ce cas, nous serions heureux et prêts à favoriser des extensions potentielles d'un tel projet tout en étant la cheville ouvrière de ces échanges. À partir du domaine des arts plastiques, et tout en sachant que la création artistique fait croiser aujourd'hui les pratiques et les formes, il est visible et plutôt heureux que tels croisements puissent être favorisés, et ainsi opérer et enrichir les deux territoires concernés.

Notre objectif de structuration vise aussi l'année 2016 puisque que Sfax a été nommée capitale culturelle du monde arabe pour cette période. Il va sans dire que notre programme d'échanges entrerait parfaitement dans les dynamiques qui seront mises en place pour cet événement majeur à Sfax.





Association des Amis des Arts Plastiques de Sfax - Borj El Kallel

Crée en 1989, l'association vise la promotion des arts plastiques dans la région, l’ouverture sur les arts en Tunisie et à l’étranger ceci à travers les expositions, les ateliers ouverts, les colloques et présentation de livres traitant des arts plastiques.

L’acquisition d’un espace (une demeure ancienne : Borj) en Mai 2008 à permis plus de développement et de diversification de nos activités culturelles : musicales, littéraires et résidence pour artistes, et une ouverture sur les villes jumelées avec Sfax : Marbourg, Dakar et Grenoble et nous souhaitons réussir à collaborer avec Saint Nazaire.

Le centre culturel Borj Kallel est animé par l'association des amis des arts plastiques de Sfax. Le Borj Kallel est une bâtisse du 19ème siècle qui retrouve en fait son ancienne vocation, ayant déjà été, lors de l’enfance du généreux donateur, Abdessalem Kallel, le point de ralliement de mélomanes, d’amateurs de théâtre et de militants de la première heure.

Vaste demeure de plus d’une quinzaine de pièces, Borj El Kallel est aujourd’hui mis à la disposition de l’association des amis des arts plastiques présidée par Mme Aida Zahaf, qui veille à la bonne marche de l’espace Borj El Kallel par l’organisation de programmes d’activités mensuels touchant à l’art, à la culture et aux loisirs. L’initiative ainsi poursuivie par son fondateur s’inscrit dans le droit fil de la politique de l’Etat, qui tout en consolidant le secteur de la culture vise également à ouvrir l’université sur son environnement. Il s’agit aussi d’un espace ou étudiants, hommes de lettres et de sciences, responsables d’entreprises se côtoient et s’échangent, favorisant de la sorte un dialogue fructueux et constructif entre les différents acteurs de la vie culturelle, économique et sociale.



Aperçu des activités en arts plastiques :
- Ateliers et exposition à thème : Art Solidaire, Art de Proximité, SOS Borj en Péril.

Art Solidaire, janvier 2012
Placée sous le signe de la solidarité avec les villes jumelées avec la capitale du Sud, la manifestation constitue en fait un premier volet d'un programme assez dense de détection des talents dans les quartiers déshérités dans la perspective d'une possible exposition collective des œuvres réunies. L'initiative vient de l'Association des Amis des Arts à Sfax, animée du désir d'œuvrer dans le sens de la consécration de l'un des idéaux de la Révolution, celui de l'éradication de la marginalisation, particulièrement dans les rangs des jeunes générations. Vu la parfaite correspondance de son aspiration, avec l'esprit de l'Art Solidaire, l'association a conçu tout un programme d'action destiné à favoriser l'intégration de jeunes artistes menacés d'un anonymat absolu et guettés par les tentations et les dangers de toutes sortes, à moins de trouver un quelconque soutien. Comme l'a souligné Aïda Zahaf : « Convaincus que la culture se doit d'accompagner le politique, l'économique et le social pour asseoir la nouvelle Tunisie de la démocratie, de la citoyenneté et de l'équité sociale, nous nous employons, à la reconstitution de la Tunisie de la Révolution, en mettant au point diverses activités pour l'année 2011/2012, placées sous le crédo suivant : «l'Art solidaire.». Intitulé : « l'intégration par l'art », le premier projet a pour population ciblée les artistes oubliés des quartiers populaires du Grand Sfax, ainsi que les jeunes artistes qui possèdent une fibre artistique et que les structures culturelles existantes n'ont pas jusque là, détectées. Concernant l'espace géographique de ces quartiers populaires du Grand Sfax, il est à signaler que les six délégations du Grand Sfax, abritent quatre-vingt un quartiers populaires avec une population sous intégrée comptant 131000 habitants et qu'un nombre important de ces quartiers populaires est situé dans l'espace périurbain non inscrit dans le périmètre communal. »



Art de Proximité, janvier 2013
Dans le cadre de son projet « Art de Proximité » et avec la participation des artistes plasticiens des villes jumelées avec la ville de Sfax : Dakar, Grenoble et Marburg, l’association des Amis des Arts Plastiques a organisé les expositions et manifestations suivantes :

  • Exposition à la galerie El Kasba
  • Table ronde à Borj Kallel sur l’art de proximité et travail de graffiti sur les piliers de Bouassida par les deux artistes allemands Alex et Johan et la section jeunes de Borj Kallel.
  • Exposition de graffitis « Connective Art » avec les artistes de Marburg Johan Katzenberger et Alexej Zemljanov suivie d’un concert musical : Performance musicale d’un jeune allemand “Babeli – German Champion of Human Beatbox in Live Concert “.



Sos Borjs en Péril, avril 2014
Les Borjs, ou anciennes habitations à Sfax, ont enregistré une régression importante durant les dernières années sous la menace d'une expansion urbaine anarchique. Un cri d'alarme “sauvons les Borjs” a été lancé par l'historienne de l'Institut National du Patrimoine Sihem Kallel Ben Amor, qui dénonce la transformation de certains borjs en locaux pour des activités industrielles polluantes. Les dangers qui pèsent sur les Borjs menacent aussi de disparition une palette de métiers et de savoirs traditionnels qui étaient autrefois intimement liés à ce style architectural des habitations traditionnelles à Sfax. Il s'agit en particulier des ustensiles de cuisines, des instruments agricoles ou encore des éléments de décorations, les meubles et les costumes traditionnels, qui sont autant de composants reflétant des aspects du mode de vie traditionnel des familles sfaxiennes. Les Borjs, porteurs d'une histoire riche en souvenirs et en traditions, reflètent l'attachement fort des Sfaxiens à leur région. Ces sentiments ont été affirmés lors de la tournée culturelle à travers les 13 borjs qui se dressent encore dans la région de Sfax, organisée par l'association des amis des arts plastiques de Borj Kallel de Sfax pour sensibiliser aux dangers qui menacent d'extinction ces monuments architecturaux.


Autres activités

  • Histoire de la musique tunisienne : Ali Louati
  • Tunis Patrimoine vivant : Samia Akrout Yaich
  • Prévision 2014-2015 des ouvrages des artistes :
    • Modernité des arts plastiques tunisiens : Fateh Ben Ameur
    • Soufour, le militantisme artistique féminin arabe : Khaled Abida


Collaborations

  • Le Ministère de la Culture
  • La Mairie de Sfax
  • Les associations socio-culturelles et occasionnellement la Maison de France
  • L’Institut Supérieur des Arts et Métiers





Projets 2015

Trois expositions sont prévues avec la participation d’artistes tunisiens et étrangers.

  • Du 11 au 25 Février 2015 : La photographie (voir appel à candidature). Avec table ronde, exposition, catalogue et prix.
  • Du 1 au 15 Avril 2015 : Exposition tissage, gravure et sculpture
  • Mai 2015, Exposition régionale d’arts plastiques

L’exposition de photographie vise à l’idée de collaborer avec Saint-Nazaire et offre la possibilité aux artistes des deux rives d’échanger leurs expériences ce qui mènerait à ouvrir les horizons pour la 2éme session Sos Borj en Péril 2016. Ainsi les artistes de Saint Nazaire auront la possibilité de participer au circuit et à l’animation artistique dans les borjs de Sfax. Une table ronde sera organisée sur le thème du non vu.





Images



borjkallel1.jpg
Borj El Kallel, Sfax




bjorsenperil1.jpg bjorsenperil2.jpg
Événement Borjs en Péril, Sfax 2014




nonvu.jpg
Annonce de l'exposition “Non-Vu”, Sfax
projetcleanuptunisia.jpg
Projet “Clean Up Tunisia” de l'artiste Thomas Gebauer, Borj El Kallel, Sfax




ksour.jpg
Un ksour, grenier, au Sud de Sfax
hsar.jpg
Fort El Hsar à Kerkennah
oliveraie1937.jpg
Oliveraie, Sfax 1937