PCPILOTE


SITE ARCHIVES DU PROJET PILOTE ET EXPERIMENTAL — JANV 2014 / SEPT 2016 — PHASE 1 DU PCP —

Pôle de Création Partagée → phase 1 pilote → était situé 7 Chemin du Relais → à 44600 Saint-Nazaire → sous l'adresse pcp.saint-nazaire.cc → information
news l présentation l projets l artistes l jardin l facebook l soutiens l liens l contact      l home l          l apo33.org l snalis.org





Les projets et les réalisations

Projets pour Croisements Numériques 2015





mars 2015 - LA TABLE

  • La Table est une installation vidéo interactive de captation et de diffusion. En s'asseyant à la table vous pourrez voir, face à vous, une autre personne assise à une table similaire située dans un autre lieu, ou bien, voir un film imaginé par les élèves de l'Ecole d'Arts. Ce projet imaginé et co-réalisé par l'EDA, l'atelier de recherche multimédia encadré par Ollivier Moreels, Les Espaces Enchevêtrés et le PCP, créé un lien en réseau entre des structures partenaires et des visiteurs. La table une, disposée à l'intérieur d'un Algéco, en face de l'Ecole d'Arts sera visible pendant la durée du festival, la table deux sera proposée aux visiteurs à la Médiathèque durant Croisements numériques, du 10 au 18 mars 2015.
  • Partenariat EDA (atelier de recherche multimédia) / PCP / Les Espaces Enchevêtrés (SNHack) / Médiathèque
  • Lieux : EDA, Médiathèque, PCP









avril 2015 - projet AVATAR




Proposition

(Non retenue pour Croisements Numériques 2015)

Pour répondre à la thématique générale (Les réalités : réalité virtuelle, réalité augmentée, etc.), et pour amplifier le moment de la 10ème édition de la manifestation Croisements Numériques 2015, nous proposons un projet afin que tous les acteurs et structures puissent participer, quelles que soient leurs ressources, leurs moyens, et leur statut. La manifestation ayant comme action d'inviter un artiste pour présenter ses productions et ses œuvres sur place en raccord avec la thématique, notre proposition est de construire un/e artiste avatar qui hypothétiquement serait invité/e. À chacun d'imaginer ce que cela induit…

Notre proposition de créer un/e artiste avatar est ouverte à tous les participants de Croisements Numériques 2015.
Ce n'est pour l'instant qu'une proposition, et cela sera au comité de pilotage de valider si nous prenons cette orientation ou non, qui implique le projet général.




Point de départ :

  • Un/e artiste a toujours multiplié ses moyens de production, de diffusion et les formes de ses œuvres.
    Ceci serait d'autant plus affirmé dans notre monde hybride physique et numérisé : l'artiste crée des réalités potentielles de manière continuelle, dans différents espaces et de différentes natures, et selon des accès variés.
    Un/e artiste dit/e du numérique peut très bien être à la fois là et ailleurs, produire de manière unique ou par prolifération, et poser son atelier dans le moment de la présentation de son travail ou à distance, modifiant et laissant modifier ses œuvres au fur et à mesure, etc.
    Si Croisements Numériques invite un/e artiste, il nous semble intéressant qu'il/elle questionne d'emblée toutes les dimensions saisies par les univers virtuels et les réalités secondes, tierces, parallèles, augmentées, …

  • La manifestation invitant un/e artiste lors de ces éditions avec un budget de production, l'intention serait d'inviter un/e artiste avatar en la/le créant et en montrant ses productions potentielles.




Proposition :

  • Créer l'artiste invité/e :
    • un/e artiste ubique : un avatar
      • les mondes numériques sont peuplés d'avatars qui nous prolongent (et parfois nous obsèdent) : le nom que l'on accole à notre adresse de courriel, notre page Facebook®, notre compte Tweeter®, etc., nos identifiants, etc. Le fait même d'écrire et de publier dans ce wiki sous un identifiant et mot de passe communs, nom générique s'affichant au bas de chaque page, participe à ces modes multiples de la présence, et ainsi laisse ouverte la question de “qu'est-ce qu'un auteur ?”, et dans son prolongement “qu'est-ce qu'une œuvre ?”.

    • un/e artiste avatar transgenre
      • nous traversons les mondes virtuels sous différentes identités et genres, et ceci depuis très longtemps dans notre culture. Dans l'Iliade, Homère décrit des robots gynoïdes (à l'apparence de femme) qui ont la capacité de parler, travailler, etc. et qui assistent le dieu du faire et de l'invention, et par conséquent de la technologie, Héphaïstos, dans sa forge.

    • un/e artiste avatar transgenre produisant des œuvres numériquement variées
      • les artistes développent dans les espaces virtuels et physiques des productions multiples : du gif animé au machinima, des projections (videos, etc.) aux installations, de l'image au son, etc.

    • un/e artiste avatar transgenre produisant des œuvres numériquement variées dans les espaces virtuels et les espaces physiques
      • de l'immersion à l'augmentation, des objets (intelligents?) aux dispositifs (interactifs?), de la représentation à la participation, etc.

    • un/e artiste avatar transgenre produisant des œuvres numériquement variées dans les espaces virtuels et les espaces physiques, dans l'horizon de la 4D
      • imaginer au-delà de la 3D, et ainsi rejoindre Duchamp qui a commencé à produire ainsi il y a près d'un siècle (on a pris du retard, mais notre artiste avatar va rattraper ce retard)




Comment :

  • Lui donner un nom (son identité reproductible)

  • Créer son image (en quelque sorte sa présence)

  • Créer ses attributs (bio, parcours, etc.)

  • Créer ses œuvres et ses productions :
    • chaque structure et les artistes présents dans les structures proposent des réalisations à produire, et qui seront identifiées comme étant celles de l'artiste avatar.

  • Avec des moyens de production répartis :
    • le budget attribué normalement à un/e artiste dans le cadre de la manifestation serait divisé à égal entre les propositions de production retenues.

  • Et réalisés par des artistes :
    • chaque réalisation serait sous le nom de l'artiste avatar, avec un titre inventé par ceux qui produisent l'œuvre et qui seraient nommé(e)s pour l'avoir réalisée.
    • Par exemple : (Ce ne sont que des exemples, à la volée, utiles pour la présentation sur ce wiki)
      • Si je “projette” une réalisation possible pour CN15, je peux réaliser une œuvre à partir de webcams et de sons streamés qui serait une installation avec vidéo-projecteurs et haut-parleurs qui recomposeraient, par les fragments de flux vidéo webcams captés dans des lieux sur la planète et d'ambiances sonores captées par des microphones posés à différents endroits, un “paysage” complètement virtuel, reconstitué par des fragments assemblés à partir de captations dans des lieux réels. Si l'artiste avatar s'appelle Jeff Boons (nom tout-à-fait transitoire pour l'occasion de cette présentation, quand un K est substitué par un B), l'œuvre sera annoncée : Jeff Boons, Paysage Cinema (2015), installation, réalisée par Jérôme Joy.
      • De même comme le propose Morgane, elle peut réaliser un concert sous le nom de cet/te artiste avatar, (ou, bien encore, nous pouvons réaliser un concert en streaming sous son nom avec des musiciens à distance, etc.) : Jeff Boons, performance live pour sons électroniques 96 bits, jouée par CCHWET.Jeff Boons, concert dans l'éther, Data Transmissions, joué par 10 musiciens à distance.
      • Dans la même idée, est-ce que les artistes accepteraient de mettre leurs productions réalisées pour la manifestation au nom de l'artiste avatar ?

  • Sous une licence à choisir (Creative Commons, Copyleft, etc.) :
    • puisque en effet la question de l'autorisation de l'œuvre se pose souvent dans les pratiques artistiques numériques.
      • Par exemple : ce support et outil de publication en ligne, Dokuwiki, est sous License Public Générale GNU GPL, et induit que son contenu soit sous Creative Commons CC-BY-NC-SA, et je décide que ce texte ici présent (l'apport que je fais) est sous Copyleft “with in-text inclusions of appropriate citation or attribution to the source” (utiliser ce texte, le copier, etc., ou des parties de ce texte, en citant la ou les sources du texte original lors des variations et réutilisations).

  • Cet/te artiste avatar peut agir et apparaître à l'image d'un nom d'emprunt que chacun peut utiliser pour identifier sa production




Comment chacun/une propose un projet de réalisation d'œuvre de l'artiste avatar :

  • formuler le projet de réalisation et le décrire
  • titre, liste technique, lieu proposé
  • à envoyer au comité de pilotage, qui choisira les productions réalisables dans le cadre de Croisements Numériques et qui distribuera à parts égales entre le nombre de réalisations choisies, un budget pour la production de chaque œuvre.




Comment l'artiste avatar communique-t-il/elle :

  • chaque artiste ou groupe d'artistes se charge de communiquer pour l'avatar, sous son nom
  • un mode d'identification pourrait être : chaque artiste (réalisateur) pourrait porter un t-shirt, un tampon, un tatouage (!!) à l'effigie de l'artiste avatar (l'image créée pour signaler sa présence)
  • toutes les affiches collées en ville pourraient diffuser son signe de présence (sa représentation, son logo, son picto, etc.) de l'artiste avatar (il serait présent partout et à tout moment)




Des exemples historiques :

  • Gérard Gasiorowski et Kiga (à partir de 1975).

  • Aï Weiwei, placé en détention en Chine, et les artistes œuvrant sous son nom ou en collaboration avec son nom tout autour du monde (Jason Wishnow, Olafur Eliasson, etc.).

  • Philippe Parreno et Pierre Huyghe, et AnnLee. —— documentation —— documentation video Philippe Parreno

  • La Collection Yoon Ja et Paul Devautour : David Vincent, Martin Tupper, Claude Lantier, Richard Kongrosian, Gladys Clover, Nancy Crater, le Cercle Ramo Nash, Dr Brady, Manuel Ismora, Maria Wutz, Serge Valène, Pierre Ménard, etc.

  • Hatsune Miku, une chanteuse japonaise virtuelle, immense star, qui a donné des concerts au Théâtre du Châtelet à Paris en 2013, et qui assure en 2014 les premières parties de Lady Gaga. —— documentation "who is Hatsune Miku?" —— documentation "who is Hatsune Miku?" (en français) —— documentation vidéo : Hatsune Miku en concert (1) —— documentation vidéo : Hatsune Miku en concert (2)

  • Netochka Nezvanova, un nom d'artiste (issu d'un roman de Fedor Dostoïevski), célèbre dans le milieu Internet et couvrant les actions et les production de nombreux artistes durant plusieurs années (de 1995 jusqu'au milieu des années 2000), de manière énigmatique, tout comme Luther Blissett, Wu Ming et bien d'autres. —— documentation netochka (1) —— documentation Netochka (2)

  • Alan Smithee (anagramme de The Alias Men « les hommes au nom d'emprunt »), est le nom générique utilisé aux États-Unis depuis 1955 par les réalisateurs déboutés ou mécontents de leur film.

  • Nicolas Bourbaki est un mathématicien imaginaire, sous le nom duquel un groupe de mathématiciens francophones se rassemblait à la fin des années 30. Les productions de ce mathématicien a eu une influence notable sur l'enseignement des mathématiques et sur l'évolution des mathématiques du XXe siècle.

  • On pourrait citer aussi Rrose Sélavy (Duchamp, Desnos, Man Ray). et dans un autre registre Vinteuil, le compositeur imaginaire chez Proust (la Sonate de Vinteuil).

  • LOL Ollivier Moreels le projet Full Duplex




annlee1.jpg annlee2.jpg
ANNLEE



miku2.jpg
HATSUNE MIKU




HATSUNE MIKU, extrait de concert 2011




HATSUNE MIKU, concert complet à Sapporo en 2011




HATSUNE MIKU, concert complet à Kansai 2013
Pour continuer : HATSUNE MIKU, live 2014






nn3.jpg nn4p.jpg
Les multiples identités de NETOCHKA NEZVANOVA



blissett.jpg
LUTHER BLISSETT



alansmithee.jpg
ALAN SMITHEE



rroseselavy.jpg
RROSE SELAVY (Marcel Duchamp)