PCPILOTE


SITE ARCHIVES DU PROJET PILOTE ET EXPERIMENTAL — JANV 2014 / SEPT 2016 — PHASE 1 DU PCP —

Pôle de Création Partagée → phase 1 pilote → était situé 7 Chemin du Relais → à 44600 Saint-Nazaire → sous l'adresse pcp.saint-nazaire.cc → information
news l présentation l projets l artistes l jardin l facebook l soutiens l liens l contact      l home l          l apo33.org l snalis.org





Mandat du PCP







Conception du projet: Régine Fertillet (PCP / Apo33), Jérôme Joy, Julien Ottavi (Apo33).

Sous l'égide et un mandat du Département de Loire-Atlantique, le PCP Pôle de Création Partagée est un lieu artistique de production et de création et un espace collectif d'ateliers destiné à l'accueil d'artistes.
Il a ouvert ses portes en février 2014 et accueille dans une première phase 6 artistes suite à une commission (22 janvier 2014) pour une durée d'une année. Le PCP accueille aussi sans commission des projets et des propositions d'artistes sur des périodes plus courtes, d'une semaine à plusieurs mois (ateliers variables).

Espace-atelier, Minhee Kim et Alyssa BelgarouiEspace-atelier, Mathilde Fenoll

Répondant au manque d'ateliers et d'espaces de production dans le département (site web de l'AMAC, télécharger l'étude sur les lieux de travail individuels et collectifs des artistes plasticiens, étude menée par l'AMAC 2009/2011), le PCP Pôle de Création Partagée s'inscrit au cœur des dynamiques existantes et prend pour objectif la participation au tissu artistique, social et associatif. Il est ouvert à la candidature d'artistes professionnels ou en début de professionnalisation dans le domaine des arts plastiques dans leurs formes les plus variées et les plus contemporaines.

Le PCP est géré par l'association APO33 qui a été sélectionnée en 2013 sur ce programme et sur cette mission.

Attentif à la situation précaire et complexe des artistes plasticiens dans un contexte économique et social difficile, le Département de Loire-Atlantique souhaite ainsi favoriser la création artistique et accompagner les parcours des artistes.

Le bâtiment du PCP situé 7 Chemin du Relais à Saint-Nazaire est mis à disposition par le Département de Loire-Atlantique et comprend une série d'ateliers individuels et collectifs.




  • La conception du projet PCP :
    En février/mars 2013, l'association Apo33 a proposé à Régine Fertillet et Jérôme Joy, basés à Saint-Nazaire, de formuler un projet répondant à la mission sollicitée par le Département de Loire-Atlantique. Le projet initial d'Apo33 proposait un échange artistique sur l'estuaire : double-lieu Apo33, dispositif inter-départemental et régional pour les artistes émergents et pour la recherche, l'expérimentation et la diffusion, un “espace-lab” dédié et en réseau entre Nantes et Saint-Nazaire et permettant la diffusion des œuvres entre les deux villes, l'accès à des workshops de formation et d'apprentissage, et à des programmations spécifiques.
    Sur cette base, Régine Fertillet et Jérôme Joy ont rédigé un projet ouvrant à l'interdisciplinarité artistique (historicités, perspectives), mettant la création artistique au cœur des débats les plus actuels (vus par le public), ressourçant le local (les dialogues avec les structures et les dynamiques existantes) et l'ouvrant à des réseaux plus larges (un espace-relais), interrogeant les capacités et les potentialités de mobilité et d'adaptabilité des artistes et des pratiques artistiques, et mettant en avant la propriété poreuse et hybride de ce qui est appelé un “atelier” d'artiste (espace d'expérimentation à l'heure des espaces connectés, connectables, portables, mobiles et des réseaux sociaux; ses économies, ses réseaux, ses ressources, ses projections, etc.). D'autre part la singularité locale et la dynamique propre à Saint-Nazaire avec ses espaces et sa situation unique entre mer, fleuve et marais, entre industrie, patrimoine et culture, ouvre des perspectives liées à l'initiative et à l'invention, et par extension, à la création artistique.
    Ce projet a été déposé en 2013 et élu en décembre de la même année par le Département de Loire-Atlantique pour mettre en œuvre le mandat d'un espace collectif d'ateliers. Le projet PCP Pôle de Création Partagée énonçait également la difficulté de dissocier l'espace atelier des dynamiques de diffusion, de recherche et de production, et proposait de réfléchir dans la suite de la mission (cadrée pour une année renouvelable) à quelles formes, quels dispositifs et quels réseaux pourraient émerger, pris en charge et être animés par le PCP dans un second mandat, tout en gardant comme séminale la question de l'atelier comme espace de création permanente et d'interrogation du monde.
    Dans la foulée, en janvier 2014, le poste de coordination du PCP a été créé à partir d'un dispositif du Pôle Emploi (CAE-CUI) et du portage par l'association Apo33, et attribué à Régine Fertillet.








les missions du PCP



Espace-atelier, Wilfried Nail

La mission principale du PCP/APO33 est l'accueil d'artistes sous la forme d'ateliers et d'espaces de production permanents qui sont mis à leur disposition sur une période d'une année (renouvelable) ou selon des périodes déterminées (plusieurs semaines, plusieurs mois) en tant qu'ateliers variables.



  • Le PCP est :
    • un atelier multiple pluridisciplinaire
    • une plate-forme de création
    • une pépinière de production artistique
    • un pôle accompagnant les artistes du territoire
    • un soutien aux parcours professionnels des artistes
    • un producteur de création dans la société
    • un lieu collectif inédit pour la création



Le PCP souhaite en ce sens favoriser l'accueil d'artistes et particulièrement ceux allocataires du RSA et en situation précaire (à la sortie des études ou au sein de leur parcours individuel) afin d'apporter un support local dans le quotidien de ces artistes (un lieu de travail, un lieu technique, mais aussi un lieu d'échanges et de rencontres).



N'étant pas un lieu de monstration et de diffusion en tant que tel (ce n'est ni un centre d'art, ni un organisme de résidences d'artistes, ni une galerie, etc.), le PCP est

  • un lieu privilégié de production et de création, géré et organisé par les artistes (en atelier, et via l'association APO33);
  • un lieu tourné vers l'extérieur et volontairement orienté vers des collaborations multiples avec les structures, organismes et acteurs présents à Saint-Nazaire (et sur l'axe Saint-Nazaire-Nantes), ainsi que vers des partenariats avec des programmes et projets nationaux et internationaux.

Espace-atelier, Minhee Kim

L'objectif du PCP est de faire rayonner à partir des ateliers d'artistes des collaborations artistiques (de réalisation, de médiation, etc.) avec les structures de la ville et du département afin de soutenir les parcours et les démarches de ces créateurs.

Le PCP ouvre un espace de création, de production et d'invention pour réduire et animer l'écart trop grand laissé vacant et non identifié entre les artistes et les structures.
Du côté des artistes, cet écart produit de l'isolement et des positions vues comme “désajustées”; de l'autre côté, les structures exhibent une grégarité propice à reproduire des normes et une économie qui nous semble opaque.
En effet, la création est dans notre culture un moteur d'activités, d'actions et de pensée(s), tout en étant aussi le socle de nos patrimoines, de l'innovation, de l'éducation, ainsi que de la perception et de la pratique de nos environnements: elle participe à constituer nos “communs”.



Espace-atelier, Dominique Leroy, Jean-François Rolez, Frédéric Bonnet

Toutefois, la création artistique dans son sens le plus large se retrouve paupérisée et soumise à des mécanismes déterminés qui la fragilisent et la rendent invisible, alors que ses caractéristiques sont celles de la mobilité et de l'adaptabilité dans toutes les situations de notre société.
Si la culture est devenue un facteur de consommation et d'organisation de nos temps et de nos espaces, la création artistique, de son côté, a perdu sa place dans la valorisation sociale. Pourtant, par ses activités expérimentales et critiques, elle produit et provient d'une nécessité de considérer la vie comme une suite d'expériences esthétiques qui construit nos quotidiens.
Par la création, il s'agit de mettre en mouvement cette émancipation qui passe par des pratiques de l'incertitude pour se construire individuellement et collectivement.



Le PCP se place à cet endroit pour offrir aux artistes un espace à investir et à explorer, et pour ouvrir à chacun (du quartier, de la ville, du territoire) une vision et une pratique de l'art qui sont un engagement dans le monde. Pour couper court aux logiques des écarts subis et des compartimentages que nous retrouvons partout, tout autant que celles du consensuel, le PCP, projet(s) artistique(s), propose de faire découvrir les chantiers des incertains, des débats et des constructions. Chacun d'entre nous, en tant que dépositaire et bénéficiaire de toute création, peut approcher, s'approprier et réinvestir ces espaces et chantiers. Le PCP est plus qu'un lieu et plus qu'un projet (structurel), il représente une modeste partie de l'espace vital que la création artistique mobilise et dynamise continuellement pour participer et faire participer chacun aux “communs” de notre monde.









le PCP : un lieu-atelier projet



Espace atelier au sous-sol

Le lieu-atelier PCP (7 Chemin du Relais) en tant que projet structurel a l'objectif non seulement d'apporter un support local et individuel dans le quotidien des artistes qui y sont en atelier, mais aussi de proposer un lieu collectif de cohabitation favorable aux échanges et aux rencontres, qui stimule la collaboration et le dialogue entre les créateurs, entre les disciplines, et entre les pratiques, au sein d’un large réseau local et départemental. Le PCP complète le réseau des initiatives déjà existantes sur le territoire, la ville, le département et la région.

Conçu en tant qu'espace de création et d'expérimentation (artistiques, techniques, théoriques, etc.), le lieu-atelier PCP est un projet ouvert aux pratiques libres et inventives. Il représente tout d'abord un lieu et une ressource pour la création artistique, individuelle et collective, dans le bassin de l'estuaire et il participe à l'articulation dynamique entre Saint-Nazaire et Nantes, et leurs périphéries.



Le tableau des messages

Depuis son ouverture, le PCP se construit continuellement. En effet, n'étant pas un programme et une programmation décidés en amont, il propose de dynamiser et de construire une situation somme toute inédite et mise en œuvre par les acteurs même du projet. Puisque ce lieu est géré et organisé par les artistes (en atelier et de l'association APO33), et puisqu'il est aussi destiné à être ouvert, traversé et rayonnant vers le dehors, il évolue de fait, par la présence des artistes et par leurs actions.













Poursuivre la lecture:


les projets collectifs PCP

Les projets menés par le PCP sont des “dispositifs” et des espaces qui s'accrochent ou s'insèrent dans des cadres et des environnements existants et qui sont ouverts pour les artistes et à leur disposition selon leur propre engagement et leurs propres manières de faire. Ces “dispositifs” naissent des discussions au PCP et des nécessités d'être en interlocution avec l'extérieur. Ce ne sont pas à proprement dit des projets “produits” par le PCP.

Congrès #14, L'Art prend L'Air, avec tous les artistes du PCP

Avant-projets Vitrines, Instants Fertiles, Ollivier Moreels, Louise Gros

Préparation du projet Selfilm, Street Session, Ollivier Moreels, Jean-François Rolez, Romain Papion

Potentia, le jardin potager au PCP, Wilfried Nail et Thomas Bernardi